Homélie du 3e dimanche de Pâques B 15.

Pendant le temps pascal, nous recevons plusieurs récits de manifestations de Jésus Ressuscité à ses disciples, et nous voyons comment, peu à peu, nait et s’affermit dans leur cœur et dans leur intelligence, la foi dans le Seigneur Ressuscité. Nous sommes invités à nous ouvrir à leur expérience afin que mûrisse en nous la même foi. Nous venons de l’entendre, lorsque Jésus se manifeste aux siens « ceux-ci croyaient voir un esprit ». Mais lui insiste sur la matérialité de sa présence, sur son corps, ses mains et ses pieds. « Voyez mes mains et mes pieds, c’est bien moi ! Touchez-moi, regardez : un esprit n’a pas de chair ni d’os comme vous constatez que j’en ai ». Pour insister sur la matérialité de sa présence il leur demande « Avez-vous ici quelque chose à manger ? » Et il mange devant eux ». Celui qui est là devant eux, n’est pas une image un peu étrange de Jésus de Nazareth mais le Seigneur lui-même « en chair et en os » comme nous disons justement. Jésus se manifeste à eux, vivant, de façon tangible, avec un corps...certes un corps spiritualisé, métamorphosé, divinisé, mais un véritable corps qu’ils peuvent voir, toucher.

Pour un juif, il n’y a pas de séparation de l’âme et du corps...l’un ne peut pas vivre sans l’autre...un corps sans âme n’est rien...une âme sans corps n’est rien...Si Jésus est vivant ce ne peut être qu’avec toute sa personne...Sa Résurrection ne peut se réduire à une simple « immortalité de l’âme ». Jésus se manifeste précisément avec son corps marqué par l’histoire de sa vie humaine, avec les traces de sa passion, d’où ces détails concrets « Touchez-moi, regardez mes mains, regardez mes pieds ». Pendant 40 jours Jésus ressuscité s’est manifesté aux siens afin d’affermir en eux la certitude de sa résurrection. St Paul dit même « Il s’est manifesté à plus de 500 frères te à la fois ».

C’est un fait : les apôtres ont rencontré Jésus Ressuscité. Leur vie en a été profondément marquée, bouleversée même. Passés de la déception à l’enthousiasme et de la peur à l’audace ils ont témoigné jusqu’au martyre de ce qui est pour eux une évidence à partager : Jésus est bien vivant à jamais et il est le seul par lequel nous pouvons être sauvés. La foi de l’Eglise, notre foi, s’appuie sur leur témoignage. Des gens qui vont jusqu’au don de leur vie pour appuyer leurs dires n’inspirent-ils pas une grande confiance ? Je repense souvent à la réflexion d’un certain Gamaliel rapportée par le livre des actes des apôtres ( 5/38-39). Membre du Sanhédrin il dit à ses collègues « Si c’est des hommes que vient leur entreprise, elle disparaîtra d’elle-même. Si c’est de Dieu vous ne pourrez rien contre. N’allez pas risquer de vous trouver en guerre avec Dieu ».

Depuis 2000 ans l’Eglise annonce fidèlement Jésus ressuscité avec une force qui vient d’ailleurs. A partir de la Résurrection les apôtres comprennent vraiment qui est Jésus. Nous venons d’entendre Pierre proclamer : « Ce Jésus que vous avez crucifié Dieu l’a ressuscité s’entre les morts »....Dieu l’a ressuscité...autrement dit Dieu le Père confirme tout ce que Jésus a dit et confirme qu’il est bien son Fils. Pierre dit aussi « Il est le serviteur...le serviteur annoncé par Isaïe au sujet duquel il écrit « Mon serviteur réussira, dit le Seigneur, il montera , il s’élévera, il sera exalté ». Jésus réalise la figure du serviteur décrit par Isaïe.

-Il est le Saint...celui dont la vie est uniquement guidée par l’amour.

-Il est le juste. Celui qui est totalement réponse à l’appel de Dieu.

-Il est le chef des vivants. Celui qui entraîne la multitude des hommes vers la plénitude de la vie. -Il est le Messie de Dieu...le véritable roi venu inaugurer sur terre le Royaume de Dieu.

Les apôtres vivent désormais en communion profonde avec Jésus, avec un grand désir de lui ressembler. Quel que soit notre état de vie...laïc...religieuse...prêtre...nous sommes tous appelés à bâtir notre vie sur cet essentiel qu’est Jésus vivant et sa Parole...Nous sommes appelés à vivre la « conversion » comme Jésus vient de nous le dire. Quelle que soit la profondeur de nos peurs, de nos échecs, de nos médiocrités, des déceptions qui obscurcissent notre horizon...Jésus est toujours là à nos côtés pour nous dire « N’ayez pas peur...avancez au large...choisissez la vie »...Il est toujours là pour nous faire accéder à une nouvelle façon de vivre...pour nous faire vivre un mouvement de conversion. Baptisés, nous sommes toujours appelés à renaître.

J’ai eu plusieurs fois le bonheur de baptiser des adultes au nom de Jésus, depuis 25 ans...J’entends encore tel ou tel me dire « Je fais un virage à 180 degrés, je quitte une manière de penser et de vivre pour entrer sur un chemin radicalement nouveau ». Le Baptême est une nouvelle naissance, le commencement d’une nouvelle naissance qu’il faut poursuivre tout au long de son existence.

Baptisés, nous sommes toujours en train de continuer à renaître...à ressusciter...en gardant, comme vient de nous dire St Jean, les commandements du Seigneur.

Avec les apôtres, avec les chrétiens d’hier et d’aujourd’hui...avec les nouveaux baptisés de Pâques, retrouvons, en nous ouvrant à l’Esprit-Saint la joie de vivre avec Jésus, le goût de renaître sans cesse avec Lui et l’audace de témoigner de que nous vivons avec Lui. Amen.

Père Michel Marie.

Renaître sans cesse avec Jésus.
Retour à l'accueil