Homélie du 2e dimanche de Pâques B.

Au cours des 15 derniers jours, en accueillant les récits de la Passion selon St Marc et selon St Jean, nous avons rencontré des personnes avec lesquelles nous pouvons avoir quelques affinités...Pierre, Judas, Pilate...De nouveau, après la Résurrection, nous rencontrons un homme à qui nous avons ressemblé à un moment de notre vie...ou à qui nous ressemblons maintenant : Thomas un homme qui doute, notre jumeau...Qui, en effet n’a jamais été traversé par le doute sur un aspect ou l’autre de la foi ?...Mais notre proximité avec Thomas ne doit pas nous empêcher d’être attentifs à d’autres aspects essentiels de de récit.

1)Tout d’abord le personnage principal du récit n’est pas Thomas mais Jésus. Il était mort et il est de nouveau vivant...Celui que ses amis voient de nouveau au milieu d’eux est bien celui qui est mort crucifié...Il porte la marque des clous et la blessure à son côté. Le Jésus d’avant la Passion et le Jésus qu’ils voient maintenant est bien le même, et en même temps différent. Passé au monde de Dieu il a toujours un corps mais un corps qui n’est plus soumis aux limites habituelles d’un corps humain...ainsi il peut se manifester aux siens alors que les portes du lieu où ils se trouvent sont fermées. Passé au monde de Dieu, Il est présent aux siens, non seulement lorsqu’il se donne à voir, mais aussi lorsqu’il échappe à leurs regards...Pour le leur montrer il fait allusion à des paroles prononcées par Thomas alors que Lui Jésus était apparemment absent...Il veut nous apprendre à penser qu’il est avec nous même si nous le voyons pas...Quand il se manifeste il n’arrive pas, il était là, invisible. Il se rend simplement visible.

2) Jésus est ressuscité le lendemain du Sabbat, le premier jour de la semaine. St Jean vient de nous dire que les apôtres sont réunis à huit jours d’intervalle...le premier jour de la semaine...cela montre que très tôt les apôtres ont pris l’habitude de se réunir le premier jour de la semaine pour fêter le Seigneur ressuscité. Ce premier jour deviendra le Dimanche, Jour du Seigneur...Depuis 2000 ans les chrétiens se rassemblent le premier jour de la semaine, le dimanche, pour célébrer et accueillir Jésus ressuscité. Et c’est alors que les apôtres sont réunis que Jésus se manifeste à eux...il veut leur faire comprendre que chaque fois qu’ils se rassemblent en son nom, Il est là au milieu d’eux...Jésus est présent aux siens et sa présence est particulièrement expérimentée lors du rassemblement communautaire, lorsque nous accueillons la Parole de Jésus et célébrons l’Eucharistie. Au moment où Jean écrit son évangile les disciples ont pris l’habitude de se réunir le premier jour de la semaine et ils ont foi en ceci : lorsque nous nous assemblons Jésus se joint à nous...que ce soit à Jérusalem...à Corinthe...à Rome...c’est à la même foi que nous sommes conviés...ou que nous rassemblions Jésus se joint à nous...ceci nous dit l’importance du rassemblement dominical, c’est un moment privilégié de la rencontre du Seigneur.

3) Lorsque Thomas reconnaît Jésus il s’écrie « Mon Seigneur et mon Dieu »...il reconnaît Jésus comme source de Vie...c’est à cette foi que nous sommes appelés. St Jean nous a dit dans la 2e lecture « Tout être qui est né de Dieu est vainqueur du monde. Et ce qui nous fait vaincre le monde c’est notre foi. Qui donc est vainqueur du monde ? N’est-ce pas celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ? » Quand St Jean parle du monde il le voit comme enfermé sur lui-même...sans espérance...condamné à l’échec, à la mort...dans une totale absurdité...Avec Jésus nous sommes libérés de cette sombre perspective, nous avons une immense espérance....nous-mêmes et le monde sommes promis à un avenir radieux, à une réussite éternelle. Grâce à la foi en Jésus Ressuscité nous sommes les grands vainqueurs.

4) Jésus est présent à chacun de nous...à notre assemblée...au monde...Dans quel but ? Pour reprendre en mains la création de l’homme...Lors de la création du monde, dans le livre de la Genèse il est dit que l’Esprit de Dieu planait sur les eux et que Dieu « insuffla une haleine de vie dans les narines de l’homme et que celui-ci devint un être vivant »...et voilà qu’aujourd’hui, comme lors de la première genèse Jésus répand son souffle sur ses disciples en disant « Recevez l’Esprit-Saint »...Jésus est là pour une nouvelle création...pour une nouvelle naissance...pour faire vivre à l’humanité une mutation... Nous voyons cela se réaliser dans la première lecture. La communauté vit de manière nouvelle...elle n’est plus prisonnière de l’argent...elle vit le partage...prémice d’un monde neuf...avec Jésus du neuf commence.

Oui, nous avons beaucoup de sympathie pour Thomas...cependant ne concentrons pas notre attention sur lui...mais sur Jésus le vivant...se joignant à notre assemblée. Il est le « Seigneur »...il est avec nous pour une œuvre de recréation qu’il veut réaliser avec nous.

Père Michel Marie.

Une nouvelle création, une nouvelle naissance.
Retour à l'accueil