PAROISSE SAINT THOMAS DE LA TOUQUES
XXXIVe Ord. B - Dimanche 21 novembre 2021
Dn 7, 13-14 / Ps 92 / Ap 1, 5-8 / Jn 18, 33b-37
 
CHRIST ROI DE L'UNIVERS
 
 
Il n'avait ni éclat, ni apparat. Il ne disposait point d'armée pour combattre ses ennemis et encore moins de palais aux lambris dorés comme tous les rois et princes de la terre qui avaient serviteurs et servantes, courtisans et adeptes.
Devant Pilate, le Procurateur romain, Jésus était plutôt un prisonnier ligoté, fatigué mais digne, humilié mais debout, moqué mais pertinent ou parfois impertinent. A la fin du procès ou plutôt de la mascarade, Jésus sera revêtu d'une tunique rouge. Il est accusé de sédition mais surtout d'usurpation du titre de roi. Et la foule hurlait ces mots : "Crucifie-le ! Quiconque se fait roi se déclare contre César." (Jn 19, 13) Intrigué, Pilate était retourné au prétoire pour interroger Jésus sur son identité de roi. La suite, c'est l'évangile qui nous est proposé aujourd'hui pour célébrer la solennité du Christ Roi de l'Univers.
Frères et sœurs bien-aimés, bonne fête du Christ Roi. Lorsque vous lisez l'évangile du jour, il comporte à peine cinq versets qui constituent cinq questions. Alors, pour rester fidèle à l'esprit de ce texte selon saint Jean, je voudrais vous proposer une homélie qui se saisit des questions importantes.
La première question est la suivante : "Jésus est-il vraiment Roi ?"
Oui, il est roi. Bien avant sa naissance, les prophètes l'avaient annoncé. Vous souvenez-vous des mages qui étaient venus à Jérusalem en suivant l'étoile ? Ils avaient posé cette question : "Où est le roi des juifs qui vient de naître ?" (Mt 2, 2)
Oui, Jésus est roi. Les saintes Ecritures l'attestent : "Après la multiplication des pains, par exemple, la foule voulait se saisir de lui par force pour le faire roi ... mais il s'enfuit dans la montagne." (Jn 6, 15) Par ailleurs le prophète Daniel, VI siècles auparavant écrivait ce que vous venez d'entendre : la vision d'un Fils d'homme, ces paroles de la première lecture : "Il lui fut donné, domination, gloire et royauté." À sa suite, durant toutes les messes, vous les fidèles, vous proclamez ces paroles : "Car c'est à toi qu'appartiennent, le règne, la puissance et la gloire, pour les siècles ..." Oui Jésus est roi, c'est bien ce qui est écrit au-dessus de sa tête sur la croix : "Jésus, roi des juifs".
C'est ici qu'émerge la deuxième question. Puisqu'il est roi, quelles sont les Missions particulières de sa royauté ?
À Pilate qui lui demandait avec ironie : "Es-tu le roi des juifs ?" Jésus répondit :"Dis-tu cela de toi-même ou parce que d'autres te l'ont dit ?" Devant le Messie, surtout quand on est chef, être une caisse de résonance des rumeurs et des opinions, c'est devenir une girouette livrée à tout vent. Mais, Jésus précise le sens de sa royauté en disant : "Je suis né, je suis venu dans le monde pour porter témoignage à la vérité."
Cette affirmation pose une autre question : Mais qu'est-ce que la vérité ?
La vérité, c'est avant tout ce qui est manifeste et qui est manifesté.
La vérité, c'est ce qui opère dans le dialogue. (Dia-logos)
Voilà pourquoi Jésus est le Verbe, la Parole. La vérité, c'est ce qui interroge notre conscience et alimente notre liberté.
Mais ici le théologien allemand Karl RAHNER fait une approche très belle : "La vérité, c'est ce qui est un, ce qui est complètement achevé, ce qui est fidèle et sûr, ce qui vient de Dieu." Dieu d'amour et de charité. Toujours nous devons vivre dans la charité. À cet effet, Saint François de Sales dit : "Une vérité qui n'est pas charitable est une charité qui n'est pas véritable." Alors quand Jésus dit à Pilate qu'il est venu rendre témoignage à la vérité, c'est qu'il est venu porter au sommet de sa vie l'amour et la paix. Sa croix est devenue le drapeau de son royaume de paix. C'est le sens qui nous est donné par cette salutation, bénédiction qui ouvre la deuxième lecture : " Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Jésus Christ, le témoin fidèle, le premier-né d'entre les morts, le souverain des rois de la terre."
Ah oui la Terre ! C'est la réponse à la dernière question de cette homélie : "Où est la royauté de Jésus aujourd'hui ?"
La réponse est simple : "Sur la terre comme au ciel", dans les cœurs des Chrétiennes et Chrétiens. Nous sommes 1 milliard 345 millions de baptisés dans l'église catholique romaine. Et si l'on parle des Chrétiens seulement, nous sommes 2 milliards 200 millions. Mais en ajoutant les chercheurs de Dieu qui adhèrent à l'évangile, nous sommes plus de la moitié de l'humanité. Partout où ces hommes et femmes travaillent comme artisans de paix, promoteurs de la justice, défenseurs de la liberté, ferments de la conversion des cœurs, Jésus règne. Partout où l'amour est plus puissant que la haine, partout où la joie répare les cœurs tristes, Dieu règne. Ainsi, des hommes et des femmes sont vêtus de magnificence. Telle est sa royauté. Par votre vie, deviendra-t-elle réalité ? Je n'ai pas dit télé-réalité.
Mais par votre bonté, donnerez-vous à sa royauté toute sa beauté ?
 
 
Père Jean-Parfait CAKPO
Homélie de la Solennité du Christ Roi de l'Univers.
Retour à l'accueil